inflation, conditions d’accès au crédit immobilier, crise économique et sociale, évolution des taux de crédit – le point en juillet 2021

Juil 14, 2021 | Actualités

Été 2021 : les nouvelles concernant le marché immobilier arrivent et elles dessinent les tendances de fin 2021 et du 1er semestre 2022. Faisons un point.
 

L’inflation et le taux de crédit immobilier de votre projet

L’inflation prévue par la Banque de France est de 1,7% pour 2021. Avec un taux à moins de 1% pour les meilleurs dossiers, il parait invraisemblable que les banques continuent sur des taux si bas. Il va y avoir une tendance à la hausse.
Le journal Les Échos pose une hypothèse de 1,5 à 2,1% sur 2021 et 1,2% les années suivantes sur la base de publications de la Banque de France ( https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/croissance-la-banque-de-france-plus-optimiste-pour-2021-1323464  )
 
Quand les taux de crédit immobilier montent, généralement le prix de vente des biens diminue.
 

Taux de crédit auquel la France emprunte : cela impacte votre taux de crédit immobilier

Faisons très simple : la France emprunte pour diverses raisons. l’emprunt le plus utilisé, en tout cas celui à suivre, est l’OAT 10 ans. Son taux détermine le coût de l’endettement (rappel : je fais très simple)
Depuis 2019, la France empruntait à taux négatif. Jusqu’à juin juillet 2021 où désormais la France emprunte à un taux oscillant entre 0,125 et 0,036% ! Certes c’est faible, mais le poids de l’endettement repart à la hausse. Ce qui va peser sur :
  • Les banques indexent leurs taux de crédit sur l’OAT 10 ans entre autre (il y a d’autres facteurs)  donc les taux de crédit immobilier sont appelés à monter.
  • Augmenter le poids du coût de la dette n’est pas une bonne nouvelle pour Bercy qui va avoir la tentation d’augmenter les recettes en réaction, ou de diminuer les dépenses en tout genre : sociales, crédit d’impôt divers etc.
  • L’aggravation de la crise économique post Covid 19 : cela n’est pas une bonne nouvelle pour le marché immobilier.
 

Crise économique post Covid 19 et immobilier

Si l’économie française bascule en franche crise économique, le chômage va augmenter et les acheteurs se pressent nettement moins sur le marché, préoccupé par d’autres problèmes. L’absence de réformes structurelles de l’économie française ces 18 derniers mois, la gestion de la crise Covid entrainent d’énormes dépenses et emprunts d’état. La crise économique Covid 19 impacte déjà de nombreux secteurs économiques qui licencient et qui affrontent de mauvais jours. Cela a un impact négatif sur l’emploi et les mécanismes financiers jouant le rôle de tampons sociaux ne peuvent pas grimper jusqu’au ciel. Le risque d’une disparition partielle des acheteurs est élevé actuellement.
 

L’avis de NS Courtage Rennes, courtier en crédit immobilier

Ces indices montrent que nous allons vers une hausse inéluctable des taux de crédit immobilier, vers une tendance à la baisse du prix des appartements en premier puis dans un 2ème temps, une baisse du prix des maisons.